© 2018 Bretagne Développement Innovation.

UK.png
FR.png

This project has received funding from the European Union’s INTERREG V A France (Channel) England Research and Innovation Programme.

UK.png
FR.png
Ushant_Island(1).jpg

ILE D'OUESSANT

Visuel (2).jpg

AUTRES TERRITOIRES

CAMPUS DE L'UNIVERSITÉ D'EAST ANGLIA

Le campus de l'Université d'East Anglia est situé à Norfolk, près de Norwich à l'est de l'Angleterre. Le site couvre environ 330 hectares d'infrastructures scolaires et de bureaux dédiés à l'enseignement, à la recherche, au sport et aux résidences étudiantes. Il fut construit en 1963 puis agrandi à plusieurs reprises.

Il accueille quotidiennement 20 000 étudiants et employés. 4 500 élèves y résident lors de l'année scolaire. Hors de cette période, le campus continue d'être utilisé par des étudiants de fin de cycle, des employés ou pour accueillir des conférences et évènements.

 

Le site possède une large part d'espaces verts, une partie boisée et un lac. Il est connecté aux systèmes de distributions de gaz et d'électricité locaux et possède les infrastructures nécessaires à couvrir ses besoins énergétiques présents et futurs.

Au sein du projet ICE, le campus de l'UEA se concentre principalement sur les nouvelles solutions de smart grids. Il entend améliorer et développer l'utilisation des technologies bas carbone sur ses infrastructures et délivrer ainsi un système innovant et adapté. Il possède déjà des installations à basse consommation énergétique et des technologies bas carbone de pointe (tels que les smart grids) qui seront d'une grande utilité dans la mise en place des solutions de ICE. La solution développée et testée combine à la fois des technologies innovantes et existantes, qu'il appartiendra d'intégrer efficacement dans le nouveau système énergétique. Les technologies innovantes incluent les suivantes:

  1. des capteurs et outils automatiques,

  2. un nouveau logiciel,

  3. des outils de collecte d'information et de gestion intelligente.

Le test de ces solutions sur le campus servira de base au développement d'une offre commerciale transférable à d'autres territoires périphériques à travers le monde.

Étant donné le grand nombre d'installations basse consommation de pointe, les investissements nécessaires sur le campus seront marginaux. Il appartiendra de se concentrer sur la façon optimale d'utiliser ces installations lors de la première évaluation des conditions territoriales locales. Il apparaît d'abord clairement qu'il existe encore un déséquilibre entre le rayonnement solaire et la demande en énergie selon les périodes de l'année. De plus, la population du campus n'est pas favorable à l'installation d'éoliennes susceptibles d'exploiter l'énergie du vent. Les technologies solaire et de biomasse sont donc retenues, avec possibilité d'y ajouter une exploitation de l'énergie éolienne en cas d'évolution. Les solutions de stockage, de réglage et de gestion de l'énergie viendront compléter le système pour adapter la production à la consommation selon les périodes.